Passiflore

mercredi 29 juin 2016

Des lectures pour l'été

A lire sans modération dans un hamac ou au coin du feu, sur la plage ou dans un fauteuil bien confortable 

3 livres que j'ai "dévorés" 

Delphine De Vigan que j'ai découverte,  est une romancière et réalisatrice française née en 1966 à Boulogne-Billancourt    Toute sa biographie est là(clic)

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Résumé

Lou Bertignac a 13 ans, un QI de 160 et des questions plein la tête. Les yeux grand ouverts, elle observe les gens, collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques et dévore les encyclopédies. 
Enfant unique d’une famille en déséquilibre, entre une mère brisée et un père champion de la bonne humeur feinte, dans l’obscurité d’un appartement dont les rideaux restent tirés, Lou invente des théories pour apprivoiser le monde. 
A la gare d’Austerlitz, elle rencontre No, une jeune fille SDF à peine plus âgée qu’elle. 
No, son visage fatigué, ses vêtements sales, son silence. 
No, privée d’amour, rebelle, sauvage. 
No dont l’errance et la solitude questionnent le monde.
Des hommes et des femmes dorment dans la rue, font la queue pour un repas chaud, marchent pour ne pas mourir de froid. « Les choses sont ce qu’elles sont ». Voilà ce dont il faudrait se contenter pour expliquer la violence qui nous entoure. Ce qu’il faudrait admettre. Mais Lou voudrait que les choses soient autrement. Que la terre change de sens, que la réalité ressemble aux affiches du métro, que chacun trouve sa place. Alors elle décide de sauver No, de lui donner un toit, une famille, se lance dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Envers et contre tous.

 J'ai tellement aimé cette auteure que j'ai tout de suite lu d'une seule traite....

 

Les Heures souterraines

 

Résumé :
Chaque jour, Mathilde prend la ligne 9, puis la ligne 1, puis le RER D jusqu’au Vert-de-Maisons. Chaque jour, elle effectue les mêmes gestes, emprunte les mêmes couloirs de correspondance, monte dans les mêmes trains. Chaque jour, elle pointe, à la même heure, dans une entreprise où on ne l’attend plus. Car depuis quelques mois, sans que rien n’ait été dit, sans raison objective, Mathilde n’a plus rien à faire. Alors, elle laisse couler les heures. Ces heures dont elle ne parle pas, qu’elle cache à ses amis, à sa famille, ces heures dont elle a honte.

Thibault travaille pour les Urgences Médicales de Paris. Chaque jour, il monte dans sa voiture, se rend aux adresses que le standard lui indique. Dans cette ville qui ne lui épargne rien, il est coincé dans un embouteillage, attend derrière un camion, cherche une place. Ici ou là, chaque jour, des gens l’attendent qui parfois ne verront que lui. Thibault connaît mieux que quiconque les petites maladies et les grands désastres, la vitesse de la ville et l’immense solitude qu’elle abrite.


Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai. Autour d’eux, la ville se presse, se tend, jamais ne s’arrête. Autour d’eux s’agite un monde privé de douceur.

Les heures souterraines est un roman sur la violence silencieuse. Au cœur d’une ville sans cesse en mouvement, multipliée, où l’on risque de se perdre sans aucun bruit.

 

Une autre romancière que j'ai découverte...Agnès Ledig

 Sage femme libérale en  Alsace mère de trois enfants, épouse d'un agriculteur  normand,née en 1973

Elle s'est mise à écrire en 2005 pendant la maladie de son fils Nathanaël, atteint d'une leucémie Pour répondre aux questions que se posaient tous ceux qui se préoccupaient de Nathanaël, elle tenait un bulletin hebdomadaire.

Ému par ses textes, un professeur de l'hôpital la convainc de ne pas en rester là 

 

sa biographie là(clic)

P1050786

 

Résumé :
Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ? 

Avec beaucoup de vitalité, ldémotion et de générosité   Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l'existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

 Bonnes lectures

 


Commentaires sur Des lectures pour l'été

    Que des bonnes lectures, je pense.... étant bénévole à la Médiathèque de mon village, je "dévore" surtout les nouveautés conseillées par notre jeune Bibliothécaire... j'ai parfois de très bonnes surprises avec des livres que je n'aurais pas forcément lus...
    Très bonne journée. Bisous

    Posté par m trinckquel, mercredi 29 juin 2016 à 08:24 | | Répondre
    • Notre médiathèque nous propose aussi des nouveautés,mon mari lit a peu près 3 livres par semaine et de temps en temps il me dit "tiens! celui là te plaira!"
      C'est comme ça que j'ai découvert Agnès Redig et bien d'autres! J'en achète beaucoup aussi, je ne suis pas bien lorsque je n'ai rien à lire!!
      Bizzz

      Posté par Passiflore2, mercredi 29 juin 2016 à 22:30 | | Répondre
  • No et moi, Jane l'a lu au collège, elle l'avait adoré, je n'ai pas franchi le pas... j'ai quelques auteurs à vous faire découvrir aussi mais je suis plutôt dans les policiers..

    Posté par M@ryline, mercredi 29 juin 2016 à 11:54 | | Répondre
    • J'avais une idée complètement négative sur De Vigan! On m'a offert le 1er!Elle a une Ecriture simple et agréable,et des thèmes qui sont vraiment d'actualité!Ce serait du style psycho-drame!!! 

      Posté par Passiflore2, mercredi 29 juin 2016 à 22:24 | | Répondre
  • Ça semble vraiment captivant..., mais je n'ai pas encore lu les miens. Je les prends en note pour plus tard. Bises et bon mercredi!

    Posté par Cléo, mercredi 29 juin 2016 à 18:27 | | Répondre
    • C'est bien d'avoir des lectures en réserve!Chez moi le stock est épuisé, il faut que je refasse le plein!!
      Bizzz

      Posté par Passiflore2, mercredi 29 juin 2016 à 22:06 | | Répondre
  • Je n'ai rien lu de Delphine Le Vigan, par contre d'Agnès Ledig si et ce livre-là est dans ma liste de livres à acheter !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    Posté par CathyRose, mercredi 29 juin 2016 à 18:31 | | Répondre
    • Les 3 sont bien! Tu va te régaler!
      Bizz

      Posté par Passiflore2, mercredi 29 juin 2016 à 22:04 | | Répondre
  • Coucou PassiFlore
    Mon com vient de s'évaporer
    Vos lectures me font sortir de mon trou
    J'aime bien aussi Delphine Le Vigan et n'ai pas encore lu No & Moi.
    Dernièrement, j'ai beaucoup aimé "Profanes" de Jeanne Bénameur.
    Bonnes lectures estivales et gros bisous

    Posté par Soène, jeudi 30 juin 2016 à 09:14 | | Répondre
    • hé!oh!la marmotte!ce n'est pas encore le moment de dormir!! Viens nous voir plus souvent, ça nous fera plaisir!!
      Bizzz

      Posté par Passiflore2, jeudi 30 juin 2016 à 23:42 | | Répondre
Nouveau commentaire